Histoire

Tout a commencé dans un petit atelier du quartier stambouliote de Kartal. En 1942, huit hommes travaillaient sans relâche pour approvisionner le pays en produits céramiques, qui ne pouvaient être importés en Turquie durant la Seconde Guerre mondiale.

La « Fabrique de céramique du docteur Nejat Eczacıbaşı », comme on la nommait alors, était le précurseur de VitrA. Après guerre, la reprise économique s’accompagna d’un boom du bâtiment qui entraîna de nouveau une croissance de la demande en céramique sanitaire et ouvrit la voie à la manufacture de Kartal. En 1958, alors que des matériaux tels que le marbre perdaient en popularité, l’entreprise suivit la demande croissante et ouvrit le premier site moderne de production de céramique sanitaire. C’est en 1966 que fut trouvé le nom de la marque VitrA pour les produits qui y étaient fabriqués, en référence à l’abréviation de « vitrifier » (fabriquer quelque chose d’aussi dur et lisse que le verre), donc à la céramique.

Afin d’accroître la diversité de l’entreprise, la production d’éléments de robinetterie débuta en 1979 – une étape stratégique pour pouvoir proposer des produits pour salle de bains en parallèle des produits sanitaires. Leader incontesté sur le marché turc, la marque VitrA fut lancée à l’international en 1983. VitrA est aujourd’hui considérée comme la première marque proposant toute la gamme des composants de salle de bains.

VitrA fournit chaque année des millions de pièces en céramique sanitaire. La moitié de la production de la marque est vendue à l’étranger, grâce à un puissant réseau de distribution.

Si beaucoup de choses ont changé depuis les débuts de 1942, VitrA peut se fier à son glorieux passé pour développer des modèles de salles de bains et de carrelages contemporains sur lesquels le temps semble ne pas avoir de prise et qui offrent un luxe malgré tout abordable.